samedi 26 septembre 2015

Présentation - de Bruxelles à New York à Rome à Paris



Il y a 3 ans, je démarrais un stage à New York dans la mode et j'avais ma révélation: aussi longtemps que je vivrai, je voyagerai, je créerai, je suivrai mes passions. La vie est courte et ne laisse aucune place aux regrets. Dès l'instant même où j'ai posé mes valises et foncé sur le toit pour admirer les tours illuminées de la ville, j'ai compris que j'ai besoin de vivre à 100 à l'heure. Que cette étincelle intérieure, celle que tu as dans l'enfance où tu penses que tout est possible, n'était pas morte et qu'il m'appartenait de la faire vivre pour toujours. Après un retour forcé en Belgique (visa expiré) et 2 ans à me demander quel métier me correspond, j'ai pris mes cliques et mes claques pour Rome.

Le plan: reprendre des études en faisant un master spécialisé à l'Accademia Costume e Moda pendant 8 mois. Un retour en arrière après déjà 5 ans d'études en International Management et 2 ans d'expérience de travail dans l'événementiel et la consultance. On pourrait d'ailleurs penser qu'un bon diplôme large de business ouvre toute les portes. Spoiler: Non. La mode est une industrie très fermée, compétitive et pour laquelle il y a énormément d'écoles privées spécialisées. Bref, on fait la queue puis on démarre en bas de l'échelle. Moi ça m'allait, pour autant que j'arrive enfin à y entrer. C'est là l'objectif de ce master, me spécialiser et me faire une place dans ce monde tout en découvrant le métier qui me correspondrait le mieux. Il s'est avéré que c'est le journalisme. Le tout premier métier que je voulais exercer étant petite, surprise!



Une fois le diplôme en poche, direction Paris pour démarrer un stage de journalisme web sur la mode et le lifestyle. On m'a promis la possibilité d'écrire sur une variété de sujets qui me passionne et une participation à tous les événements et rencontres qui se présenteraient. Trop beau pour être vrai (pour une stagiaire)? Il faut croire que non, je n'ai pas été déçue. Avant cela, comme chaque déménagement, ce fut long, lourd et pénible. Ma terreur de chat n'a pas apprécié, comme chaque fois. Elle a déféqué dans sa cage, comme chaque fois.



Cela dit, ce n'était rien comparé à ce qui m'attendait: la recherche d'un logement à Paris, c'est pire que Koh Lanta, une lutte indescriptible. Le temps de téléphoner pour une annonce (même dans les 20 minutes), tout est déjà complet. Heureusement, on finit toujours par trouver et me voilà prête pour commencer mon stage. Au programme: des articles mode sur les nouvelles collections, les collaborations, les concepts stores, les nouveaux restaurants, pâtisseries, bars, les festivals, les événements parisiens, les nouveaux sports, les bonnes causes... A côté, des dossiers plus détaillés sur des sujets qui me tiennent à cœur comme le veganisme, la cuisine healthy, les sports de combat, les icônes mode du passé, etc. Je propose et choisis une partie des articles, on m'impose l'autre mais c'est toujours en accord avec mes goûts. A côté, on a une multitude de rendez-vous dans les agences PR pour aller voir les nouveaux produits mode-beauté-gastronomie qui vont sortir. Pour le moment, ce sont principalement les produits destinés aux fêtes de Noël (et oui c'est fort en avance). Sur 3 semaines, j'en suis donc à ma 5ème dégustation de bûche et ce n'est pas fini!




J'ai également eu l'immense chance d'aller en voyage de presse 2 fois: une journée en Champagne pour découvrir la maison Besserat de Bellefon et 2 jours près de Milan pour découvrir le riz Riso Gallo avec en prime un passage à l'Expo.






Je dirais donc que tout démarre sur les chapeaux de roue et ce n'est pas prêt de s'arrêter avec la semaine qui s'annonce.



A bientôt!
Cherry

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire