samedi 2 avril 2016

Interview de Mogo: à la découverte du CrossFit

Aujourd'hui, ma pote Mogo s'est livrée à une petite interview pour nous présenter sa discipline fétiche, aka le CrossFit. Je vous en avais déjà un peu parlé sur Stylistic dans les sports express qui permettent de brûler un max en un temps record mais quoi de mieux qu'une adepte pour nous livrer ses impressions? Sportive, survivante des TCA, combative, elle m'impressionne par sa capacité à toujours se surpasser, savoir se remettre en question, viser plus haut, plus loin, se donner à fond dans tout ce qu'elle entreprend. Bref un excellent exemple à suivre.


1. Parle-nous de ton parcours avec le sport en général
"J'ai fait de la gymnastique artistique de mes 5 ans jusqu'à mes 17 ans, puis en reconversion (parce qu'en gym, on est à la retraite vers 16 ans car nos progressions magistrales se font avant nos 14 ans, par la suite c'est beaucoup de perfectionnement et très peu d'évolution). J'ai pratiqué la Teamgym, un dérivé de mon sport de base. Globalement, j'ai toujours été très sportive, avec 3 entrainements par semaine à 6 ans, 4 entrainements par semaine à 10 ans et 5 à 6 entrainements l'année de mes 16 ans, qui fut l'année où j'ai découvert le CrossFit."

2. Pourquoi as-tu choisi de te lancer dans le CrossFit?
"Je commençais à me lasser de la gym... A diminuer les entrainements et donc à ne plus savoir quoi faire de toute cette énergie que j'avais besoin de canaliser. Puis est arrivé dans mon club un mec assez magique, promettant de nous faire nous dépasser à chaque instant. Il était froid et merveilleusement passionné. La rage se lisait dans ses yeux, il me faisait complètement rêver. Il m'inspirait. J'ai bien mis deux ans avant de savoir "me mettre dans le rouge", arrêter de m'écouter, de rester dans ma zone de confort parce que "la douleur n'est qu'une information". Au bout de deux ans, j'ai appris à vite me plonger dans le dur, dans la douleur, dans la limite de ce que je me croyais capable de faire et c'est ça, se dépasser."

3. Présente-nous un peu la discipline, comment se déroule un cours type?
"Le CrossFit, c'est une séance courte et intensive. Elle se présente sous la forme d'un échauffement adapté à la session qui va suivre, souvent un peu de cardio puis de la mise en chauffe articulaire, de la mobilité. Vient ensuite une sorte de pré-séance, permettant de faire monter le rythme cardiaque et de déjà faire brûler l'ensemble du corps. Après, on s'y met enfin et on annonce le WOD (Workout of the day), à savoir une série avec plusieurs exercices mettant en difficulté tous les groupes musculaires tour à tour. Cette série est demandée soit avec un temps imparti, auquel cas le but est de la répéter le plus de fois possibles durant ce laps de temps. Soit le but est de réaliser le plus vite possible le nombre d'exercices demandés, on les appelle alors des AMRAP (As many reps as possible). 

Parfois les WOD sont très courts, une dizaine de minutes, parfois ils durent beaucoup plus longtemps, jusqu'à trois quarts d'heure pour les plus lents. Il existe aussi des variantes, la méthode tabata ( 30 secondes d'effort, 20 de récup' et ce 8 fois sur 4 minutes) avec un ou plusieurs exercices différents. Plus on finit vite et plus on a de récup', avec un départ toutes les minutes. Parfois, on fait des circuits, avec des temps d'efforts et de récupération différents selon l'intensité du circuit, sa durée totale etc. Ensuite, chez nous, on fait souvent des muscle-up et des tractions, puis on s'étire en petites groupes... En râlant tellement ce fut dur, mais tellement bon en même temps!"

4. Quelle est l'ambiance de ce genre de cours et quel type de public y trouve-t-on?
"Il y a dans mon cours plus de jeunes que de plus âgés, avec une moyenne d'âge autour de 28 ans mais je suis bien plus jeune et des cinquantenaires y trouvent largement leur compte aussi! C'est ça qui est fabuleux avec le CrossFit, tout le monde peut s'y mettre, peu importe son âge ou son niveau. La progression est fulgurante quand on tait les appréhensions mais qu'on respecte les consignes et les recommandations de son coach. Chaque exercice, au poids de corps ou avec des poids lourds, est adaptable à tous. Et en même temps, on se met tous à mal, au delà de ce qu'on se pensait capable d'accomplir. Je crois que c'est un peu ça la devise du Crossfit: "Lorsque ça devient facile, c'est qu'on a raté quelque chose." 

Le but est vraiment de se surpasser à chaque instant, même quand on crache ses poumons et qu'on pleure de douleur. L'ambiance du CrossFit est vraiment particulière, c'est une deuxième famille. On a parcouru tellement de moments où l'on était en difficulté tous ensemble... On s'encourage tous, du plus fort au plus faible, ceux qui ont fini vont encourager et parfois accompagner les derniers sur leurs exercices. C'est fabuleux!"

5. Quels sont les principaux défis que tu as rencontrés?
"Le défi principal pour moi était le cardio, j'ai un coeur de poussin. Avec la gym, j'avais déjà la puissance, un bon mental (même si aujourd'hui je me rends compte qu'il n'était encore rien comparé à celui que m'a forgé le CrossFit). Cela variera en fonction de chacun au final. Beaucoup de filles ne sont pas à l'aise avec les poids, pensant devenir "masculines" ou simplement parce que du point de vue musculaire elles ne sont pas "puissantes" à la base. Le mental à adopter peut être compliqué à intégrer au début. Ici, t'es pas là pour faire du sport tranquillou et dès que tu sens que ça pique un peu, tu t'arrêtes ou redescends le rythme histoire d'être à l'aise jusqu'à la fin du cours. Oh non! Ici, tu es là pour te dépasser de la première seconde à la dernière. Le but est d'atteindre ta limite le plus vite possible. Tu n'en peux plus? Accélère, arrache-toi, prends plus lourd, ne va surtout pas à l'économie!"

6. Quels progrès as-tu constaté en terme de performance?
"Aujourd'hui, je soulève plus lourd, je cours plus vite et plus longtemps, j'ai beaucoup plus d'endurance musculaire. Mais surtout, mon mental est plus fort que jamais. Je ne sais pas finir une séance sans être allongée et haletante, suintante et avec des vapeurs émanant de mon corps. C'est immonde, certes. Mais ce déclic est arrivé, je ne sais plus faire du sport juste tranquillement et c'est parfois un défaut: on ne fait pas un footing pour tomber à genoux à la fin... Mais bon, en CrossFit, si. Bien sûr, il y a des instants de repos ou d'apprentissage et des séances plus faciles que d'autres. Simplement, quand on se lance dans la série, on s'arrache et on n'y va pas à moitié."

7. Quels résultats as-tu constaté sur ton physique?
"Je suis plus forte, plus développée. J'ai des quadriceps de l'espace et des triceps ainsi que des trapèzes bien marqués, brefs mes muscles sont plus apparents. Et c'est ce qui me plait! Mais il faut savoir que ce n'est pas une obligation en pratiquant le CrossFit. Les filles que l'on voit sur internet ne sont que plusieurs dizaines et s'entrainent deux à trois fois par jour. A notre "petit" niveau, bien que déjà grandement respectable, il est possible de sécher, de s'affiner, de prendre du muscle sans forcément "gonfler". Chacun adapte sa séance selon ses objectifs.

8. Des conseils et recommandations à ceux qui voudraient s'y mettre?
" Je recommanderais juste de s'inscrire dans une "vraie" salle de CrossFit avant de dire que l'on en fait. Ca parait très sectaire mais dire que l'on en fait alors que la salle n'est pas affiliée et annonce seulement des parcours de "cross-training"... Hum non. Je ne dénigre absolument pas ces salles, les bénéfices de ces circuits sont très bons et très efficaces mais simplement, ce n'est pas du CrossFit. Le CrossFit, c'est la gymnastique, l'althéro, la force, l'endurance, le poids de corps, des règles particulières... A découvrir en version authentique.

9. One last comment?
"Lire Elsabre et Wodnews. Et ne pas croire qu'il faut être un grand athlète pour se mettre au CrossFit. Il faut juste en avoir envie."

Amen.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire